Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Ma commune / Social / CPAS / Les services
Actions sur le document

Les services

 

L'aide sociale

 

Le CPAS est chargé d’aider toute personne résidant sur le territoire d’Orp-Jauche à surmonter des difficultés qui l'empêchent de mener une vie conforme à la dignité humaine.

L'aide proposée peut être matérielle, financière, sociale, médicale, médico-sociale ou psychologique.
C’est une aide palliative ou curative mais aussi préventive.

Elle a pour objectif de répondre aux besoins primaires d’un demandeur d’aide : se nourrir, se
vêtir, se loger, se soigner, se former en vue de permettre à la personne de sortir de la spirale de l’assistance.

Voici quelques exemples d’aides proposées par le CPAS :
• aide financière ou matérielle : octroi d'un Revenu d'Intégration Sociale, d'une aide financière périodique ou occasionnelle, avances sur prestations sociales …
• aide en matière de logement (garantie locative, aide en loyer ou pour les charges locatives…)
• aide médicale (frais médicaux et pharmaceutiques…)
• aide et soins à domicile (aide ménagère, aide familiale, brico-dépannage)
• aide aux personnes âgées en maison de repos (recherche et argent de poche aux résidents en maison de repos…)
• mise au travail
• médiation de dettes
• guidance budgétaire
• aide psychosociale
• information et conseils juridiques
• soutien dans les démarches administratives
• accompagnement et assistance financière concernant l'approvisionnement en énergie

Pour venir en aide aux personnes, le CPAS dispose d'une équipe d'assistants sociaux. Ceux-ci sont à l'écoute du demandeur d'aide et cherchent avec lui les solutions les plus appropriées à sa situation.
Tous les travailleurs du CPAS sont tenus par le secret professionnel et dialoguent confidentiellement avec le demandeur d'aide.
Pour pouvoir bénéficier de l'aide sociale, certaines conditions doivent être remplies. Avant de l'octroyer, le CPAS effectue, dans chaque cas, une enquête sur les moyens de subsistance de la personne concernée.
Le CPAS examine quelle est l’aide la plus adaptée en fonction de la situation personnelle ou familiale de la personne concernée et lui offre les moyens adéquats de subvenir à ses besoins.

Les montants du RIS  (septembre 2008)

Cohabitant : 578,27 euros    Isolé : 867,40 euros    Chef de ménage : 1.156,53 euros

 
Insertion sociale et professionnelle



L’insertion sociale et professionnelle est un levier important pour sortir les personnes de la spirale de l’assistance et leur permettre de trouver une place à part entière dans notre société !

Le CPAS d’Orp-Jauche a donc une priorité d’action : faciliter l’insertion des bénéficiaires du CPAS sur le plan de l'insertion sociale (activités sociales et culturelles) ainsi que sur le plan de l'insertion professionnelle en aidant les personnes dans leur recherche d'emploi.


L’une des assistantes sociales du CPAS assure un travail d’accompagnement et de coach :

• Pour ceux qui recherchent un emploi, elle peut intervenir de différentes façons : bilan professionnel, rédaction de CV et de lettre de motivation, orientation professionnelle, recherche active d’emploi via internet, constitution de dossiers AWIPH (Agence Wallonne d’Intégration des Personnes Handicapées) en matière d’adaptation au poste de travail ou de réorientation professionnelle tenant compte du handicap, collaboration avec d’autres services d’insertion professionnelle (MIRE BW, FOREM, agences intérimaires, Entreprises de Formation par le Travail, …).

• Pour ceux qui ont besoin d’une formation, elle déploie différents moyens : examen de la faisabilité du projet personnel, bilan de compétence, constitution de dossiers AWIPH en matière de recherche de formation adaptée au handicap, collaboration avec d’autres services compétents en la matière comme Carrefour Emploi Formation (CEFO), le Crabe, Lire et Ecrire, IFAPME, la MIRENA et la Mire BW, l’AWIPH, et d’autres opérateurs de la région, …

Madame Gerard  assure une permanence hebdomadaire à la Maison de l’emploi pour tout public. Pour la rencontrer il suffit de téléphoner au 019/63.02.35 (demandeurs d’emploi libres, demandeurs d’emploi indemnisés, bénéficiaires du revenu d’intégration, autres statuts, …)  .

 

La cogestion

 

Le service social du CPAS d’Orp-Jauche travaille également dans le cadre spécifique de la problématique du surendettement. Il propose aux personnes en difficulté une aide adaptée à leur situation.

La guidance budgétaire est une aide qui s’inscrit uniquement dans un cadre de collaboration entre l’assistant social et la personne aidée.

La guidance budgétaire à pour objectif d’aider à gérer le budget des personnes et des familles qui ont des difficultés financières. La guidance budgétaire s'adresse aux personnes qui ont des dettes de vie, telles que factures d'énergie, hospitalisations, arriérés de loyer, téléphonie, ventes par correspondance, ….

L’assistant sociale, conjointement avec la personne aidée, ouvre un compte de guidance budgétaire et en devient le mandataire. Le paiement des factures et charges permet à la personne aidée, en collaboration avec l’assistant social, d’apprendre à avoir des comportements et un fonctionnement budgétaire adéquats.Ce qui s’inscrit dans un cadre pédagogique.

Anne Wechseler – 019/63.02.38 - YW5uZS53QG9ycC1qYXVjaGUuYmU=

 

La médiation de dettes


Ce service s'adresse aux personnes qui sont confrontées à d'énormes difficultés financières et qui ne peuvent plus faire face à leurs dettes.
L'objectif du service est de permettre aux familles surendettées de rembourser leurs dettes tout en vivant décemment afin d'éviter qu'elles ne se marginalisent.



Comment cela fonctionne-t-il ?
La demande de médiation de dettes doit émaner du débiteur.
Après un premier échange téléphonique qui permet à la personne de faire part de ses angoisses et de ses craintes, un courrier confirme le rendez-vous pris et expose les objectifs et moyens d’action du service de médiation.
La médiatrice de dettes, lors du premier rendez-vous, pourra prendre connaissance de la situation familiale, sociale et financière ; de l’origine de l’endettement ; des attentes du demandeur par rapport au service. Elle pourra l’informer des objectifs , des moyens et du travail opéré par le service.
A l’issue de ce premier entretien, une convention est signée entre le débiteur et le service de médiation de dettes. Cette convention cadre l’action du service, clarifie les attentes et les rapports entre les parties et détaille les obligations respectives.

Au cours des rendez-vous suivants, la médiatrice récolte toutes les informations nécessaires à l’élaboration du budget du demandeur et de sa famille pour avoir une vision globale de sa situation financière.
Le service établit la liste complète de toutes les dettes du débiteur. La récolte des informations se fait auprès des créanciers avec l’accord de l’usager.
Après avoir déterminé une éventuelle quotité disponible et le montant total de la dette, la médiatrice travaille à la construction d’un plan d’apurement. Il comporte toute mesure permettant de rembourser les dettes (rééchelonnement, réduction ou suppression des intérêts de retard, etc.) tout en laissant au débiteur les moyens de vivre dignement.
Toute la démarche se fait en étroite collaboration avec l’usager. C’est à la personne de décider en définitive du plan d’apurement à mettre en œuvre.
La dernière étape consiste à suivre l’exécution du plan.
Le débiteur effectue lui-même les paiements convenus dans le plan de remboursement sauf en cas de guidance budgétaire assurée par les assistants sociaux du CPAS. Des contacts réguliers sont nécessaires pour assurer ce suivi et donner toutes les chances de réussite au plan.

Dans certains cas, il s’avèrera nécessaire de passer au règlement collectif de dettes. Il s’agit alors de proposer aux créanciers de conclure un plan de règlement sous le contrôle d’un juge. Le médiateur sera nommé par le juge (en général un avocat).
Le recours à cette procédure est examiné avec un juriste.

Le CPAS a développé un service en collaboration avec 3 autres CPAS.
Les rendez-vous sont pris en direct sans passer par le service social. Il est vivement conseillé de faire appel sans tarder à ce service pour ne pas aggraver la situation d’endettement

Service de médiation de dettes sur RV lundi et mardi matin : 019/63 02 32
La médiatrice : Laurence Polet

 

Le service d’aides familiales et le service d’aides ménagères

 

L’Aide Ménagère effectue des travaux d’entretien domestique. Elle se consacre EXCLUSIVEMENT aux travaux d’entretien courant du logement. Elle peut assumer, par roulement de semaine en semaine, certaines tâches plus exceptionnelles.
Les travaux de jardinage, de garde d’enfant et d’accompagnement ne sont pas autorisés.

Le nombre d’heures prestées, les horaires, les tâches et les conditions de travail sont définis dans une convention.
Les prestations sont effectuées en journée entre 8 h et 17 h du lundi au jeudi, et de 8h00 à 15h00 le vendredi.
le coût des prestations varient entre 0,87€ et 7,81€ /heure selon le montant des revenus.
L’Aide Ménagère bénéficie d’une formation donnée directement par le C.P.A.S. Elle est aussi encadrée par une assistante sociale qui assure la responsabilité et l’organisation du service.

L'aide familiale a pour mission de favoriser et d'assurer le maintien à domicile. L'accompagnement porte sur:

- l'organisation journalière

- le suivi scolaire des enfants

- les actions sanitaires

- un accompagnement dans les déplacements

- une aide administrative

- la coordination avec d'autres intervenants (médecins, kinés, infirmières)

- les tâches ménagères dans une moindre mesure pour assurer votre comfort (entretien courant des pièces régulièrement habitées)

Le service d'aide familiale est également un relais de votre entourage.

Pour tout renseignement : Caroline CRAHAY, assistante sociale du C.P.A.S., responsable de l’encadrement des services d’Aides Ménagères et Aides Familiales, au 019-63.02.37.

 

Le service brico-dépannage

 

Notre service est agréé comme service IDESS et il est compétent pour accomplir :

- les petits travaux d'entretien, de réparation et d'aménagement de l'habitat à savoir des travaux de trop faible importance pour qu'ils intéressent une entreprise "classique" et qui pourraient être effectués par un particulier bricoleur sans avoir de qualification spéciale (exemples : réparation d’une chasse , de robinets qui coulent , remplacement d’ampoules , petite réparation de menuiserie ,…)

- l'aménagement et l'entretien des espaces verts de minime importance tels que:
1° la tonte de pelouses;
2° la taille de haies;
3° le désherbage des abords de l'habitation et des cours;
4° le bêchage des jardins et des potagers;
5° le façonnage de bois de chauffage;
6° le ramassage et l'évacuation des déchets et/ou des feuilles et branchages

Monsieur brico-dépanneur : Vincent Tihon
Contact : 019/63.02.94

 

Personne de contact: Muriel Mattelet 019/630294

Le coût :

7,81€ de l’heure pour les personnes répondant aux catégories décrites dans la présente note.
12,10€ pour toute personne hors catégorie (dérogation limitée, travaux strictement limités)
Le brico dépanneur est assuré contre les accidents du travail par son employeur le CPAS.

Qui peut faire appel à ce service ?

Sur base de la réglementation des services IDESS, ce sont les personnes qui résident en Région wallonne, occupent leur habitation comme premier logement et répondent aux critères suivants :

• personne âgée de plus de 65 ans à la date de la demande sans condition de revenus;

• personne souffrant d’un handicap attesté par :

- reconnaissance Awiph (ou reconnaissance similaire de la région bruxelloise ou des communautés flamandes ou germanophones) ;

- bénéficiaire d’une allocation de handicap (allocation de remplacement de revenu ou allocation d’intégration de la personne handicapée) ;

- attestation de la Direction générale personne handicapée du service public fédéral pour l’octroi des avantages sociaux et fiscaux ;

- incapacité permanente d’au moins 66% suite à un accident de travail ou à un accident de droit commun ;

- une reconnaissance d’invalidité ;

Pour toutes les personnes relevant de cette catégorie « handicap », il n’y a pas de condition de revenus ;

• bénéficiaires du revenu d’intégration sociale (RIS) ou de l’aide équivalente au revenu d’intégration sociale (AERIS) ;

• bénéficiaires de l’intervention majorée en matière d’assurance de soins de santé (BIM, anciennement appelés VIPO) ;

• personnes en règlement collectif de dettes ;

Pour toutes les personnes relevant de ces catégories une attestation prouvant la situation spécifique décrite ci-dessus sera exigée.

• familles monoparentale, qui ne dépassent pas un revenu de 2.144,07 € brut par mois et qui perçoivent des allocations familiales ordinaires (les preuves de revenus et des allocations familiales sont exigées) ;

• toute personne, ne relevant pas des catégories précitées aux points 1 et 2 ayant un revenu net imposable inférieur à 19.200 € selon le dernier avertissement extrait de rôle ou à 25.536 € s'il s'agit d'un ménage, augmenté d’un montant de 2.682,7€ par enfant à charge (l’avertissement extrait de rôle est exigé).


Nous pouvons vous proposer gratuitement des idées futées pour utiliser rationnellement l’énergie chez soi, des petits gestes qui vous permettront de mieux respecter l’environnement et d’économiser des dizaines, voire des centaines d’euros par an…

Nous nous référons à la brochure de la Région Wallonne : « 101 idées futées pour faire des économies d’énergie chez soi ! (économisons l’énergie) ». ce fichier est téléchargeable à l’adresse : http://www.belgium.be/fr/publications/publ_101_idees_futees_economies_energie.jsp

Liste indicative des activités autorisées dans le cadre des petits travaux d’entretien, de réparation et d’aménagement de l’habitat::

- Réparer ou refixer une rampe qui se détache
- Réparer une marche d’escalier
- Remplacer partie de plancher
- Réparer un bas de porte
- Raboter une porte qui frotte
- Réparer un bas de châssis
- Raboter un châssis qui coince
- Réparer un volet coincé
- Réparer des plinthes
- Remplacer une ampoule
- Remplacer un interrupteur
- Ajouter une prise
- Remplacer des fusibles
- Accrocher un lustre ou une applique
- Réparer une sonnette, un parlophone
- Remplacer un joint ou tête de robinet
- Remplacer un robinet, un siphon
- Détartrer des robinets
- Refixer un WC, une planche
- Déboucher un évier, un lavabo, une douche, un WC
- Réparer des joints d’étanchéité
- Installer un appareil d’électroménager
- Raccordement au réseau d’évacuation
- Réparation d’une hotte
- Recoller ou remplacer une bande de papier peint
- Réparer des peintures
- Peindre une porte, un châssis, un mur, une plinthe, un meuble
- Remplacer un morceau de tapis plein ou de vinyle
- Remplacer une petite surface de plafonnage dégradé
- Remplacer quelques carrelages cassés ou décelés
- Installer des rideaux, des cadres
- Fixer des étagères
- Monter ou démonter un meuble
- Déménager du mobilier à l’intérieur de la maison
- Programmer un appareil électronique
- Purger des radiateurs
- Isoler des canalisations
- Calfeutrer une fenêtre
- Nettoyer une cour ou un dallage au Karcher
- Mettre un produit anti mousse
- Cimenter un bas de mur extérieur dégradé
- Consolider une cabane de jardin
- Placer des abris pour oiseaux
- Placer du grillage ou des filets à oiseaux
- Nettoyer une corniche

 

La permanence juridique

 

Une permanence juridique de 1re ligne, gratuite et pour tout public, a démarré en janvier 2008. Elle fait partie d’un pack juridique proposé par la commission d’aide juridique de l’arrondissement de Nivelles et auquel le CPAS a adhéré moyennant une cotisation.

Cette permanence est assurée par des avocats du barreau de Nivelles. Tout habitant de la commune peut obtenir tout conseil juridique.
la permanence juridique a lieu une fois par mois de 17h00 à 19h00, généralement un mardi, uniquement sur rendez-vous à prendre au 019/63.02.34
 
Le taxi social

 

Le taxi social assure à la population d'Orp-Jauche et de Lincent les transports à caractère médical ou autre : marchés, courses, loisirs...
Coût: 0,32 € par kilomètre

Clientèle desservie :

- Des personnes de plus de 65 ans

- Des personnes ayant un handicap reconnu

- Des personnes en médiation de dettes

- Des personnes ayant de faibles revenus

Pour toute autre catégorie de personnes, la demande doit être examinée au regard de la législation applicable en région wallone...

Contact : Muriel Mattelet 019/630294